Bitcoin

 

Bitcoin_cryptactive.jpg

Qu’est-ce que le Bitcoin ?

Qu’est-ce que le bitcoin ? Une monnaie virtuelle ? Digitale ? Un actif financier ? Vous entendez un peu tout et n’importe quoi sur le sujet et du coup, vous êtes un peu largué. Nous allons éclaircir ça ensemble.

Bitcoin est une monnaie numérique basée sur la technologie de la cryptographie. Elle est décentralisée, autonome et s’échange de pair à pair (P2P) sur Internet,  c’est-à-dire sans intermédiaire. De ce fait, Bitcoin n’est émis et contrôlé par aucune institution financière et ne nécessite donc aucun tiers de confiance et intermédiaire pour s’échanger entre individus. L’intérêt de la décentralisation de Bitcoin réside dans sa liberté, son autonomie et sa sécurité.

Bitcoin a été inventé par Satoshi Nakamoto (son identité reste à ce jour inconnue). Il publie en 2009 le White paper « Bitcoin: A Peer-to-Peer Electronic Cash System ». Pour les plus curieux, il est disponible ici.

 

Bitcoin : cet « or numérique » divisible à la huitième décimale

Bitcoin se distingue des monnaies fiduciaires (Euro, Dollar, Yen) et autres cryptomonnaies grâce à sa masse monétaire limitée à 21 millions d’unités, ce qui lui vaut le surnom « d’or numérique ». Cela veut dire que le nombre total de Bitcoin créé sera limité à 21 millions. Il est estimé que l’ensemble des bitcoins seront en circulation d’ici 2149. Le Bitcoin est donc une monnaie rare. Autre avantage indéniable du bitcoin, il est divisible jusqu’à la huitième décimale. Un seul bitcoin peut être divisé en 100.000.000 morceaux.

Imaginez qu’un Bitcoin ressemble à ça : 1.00000000
La moitié d’un Bitcoin ressemble à ça : 0.500000000
Un quart de Bitcoin ressemble à ça : 0.250000000
Un dixième de Bitcoin ressemble à ça : 0.10000000

Comment est créé le bitcoin ?

C’est bien beau tout ça, mais comment est créé le bitcoin ? Bitcoin s’appuie sur un livre de compte transparent, décentralisé et immuable qu’on appelle la blockchain. Le jeton bitcoin est généré par le protocole bitcoin et est ensuite reversé aux ordinateurs qui gèrent, sécurisent la blockchain et authentifient les transactions. Ces ordinateurs vérifient chaque transaction du réseau et sont ensuite récompensés avec de nouveaux bitcoins qui reviennent dans les poches des personnes possédant ses ordinateurs. Ce procédé est ce qu’on appelle le minage. Les ordinateurs effectuant ce travail sont appelés mineurs. Il y a donc une motivation financière à faire fonctionner et à sécuriser le réseau bitcoin.

De nombreuses entreprises ce sont spécialisées dans ce domaine pour pouvoir administrer le réseau tout en étant rémunéré pour leur effort de travail informatique. C’est aussi à eux que sont versés les frais que vous payez lors de chaque transaction. Plus le montant de votre transaction sera élevé, plus elle sera traité rapidement par les mineurs du réseau. Le temps d’attente moyen d’une transaction est aujourd’hui de 10 min.

La validation de ces transactions demande une puissance informatique énorme afin de résoudre un problème mathématique complexe. Ce système de validation et de sécurisation du réseau est ce qu’on appelle le Proof of work (PoW) ou preuve de travail en français.

0_A8uxgOGZV8XlHg8s.jpg

La récompense attribuée aux mineurs est aujourd’hui de 12,5 Bitcoins par bloc validé. Cette récompense est divisée par deux tous les 210 000 blocs validés, c’est ce que l’on appelle le halving. La récompense était de 50 bitcoins toutes les 10 minutes pendant les 4 premières années, puis cette valeur est passée à 25 bitcoins en novembre 2012 et à 12,5 bitcoins en juillet 2016.

Antminer S9 .jpg
Antminer S9 : miner hardware utilisé pour miner le bitcoin (Source : Cryptostreet.co)

 

Sur quoi repose Bitcoin ? 

Bitcoin repose sur un protocole informatique et donc du code informatique. C’est l’agencement de différentes technologies (cryptographie, la blockchain, mécanismes de consensus…) qui permettent la transmission sécurisée de valeurs par voies numériques, à moindre coût et sans intermédiaire de confiance. Ce code est transparent (open source), constant et garantit aux bitcoins certaines propriétés: rareté, authenticité, immuabilité… Pas convaincu par le système d’émission du jeton bitcoin ? Découvrez sur quoi repose quant à elles les monnaies fiduciaires (Dollars, Euros, Yen..) en cliquez ici Petit spoiler, vous allez être surpris…

 

Bitcoin est-il anonyme ?

Non, pas vraiment. Malgré ce qui est souvent raconté à son sujet, Bitcoin n’est pas une monnaie anonyme. Du moins, pas pour le moment. Je définirais plus le bitcoin comme une monnaie confidentielle. Je m’explique.

Toutes les transactions Bitcoin sont publiques, traçables en temps réel et enregistrées de façon permanente sur la blockchain, ce grand livre comptable, qui est disponible publiquement sur Internet ici . Ceci permet de connaître le chemin emprunté par n’importe quel bitcoin depuis sa création. Le système reste donc très transparent. Les adresses Bitcoin sont les seules informations utilisées pour définir où les bitcoins sont alloués et où ils sont envoyés. Les noms et prénoms des titulaires de ces adresses ne sont donc jamais mentionnés sur la blockhain.

Screen Shot 2019-01-26 at 16.07.23.png
Capture d’écran des détails d’une transaction Bitcoin (Source : Blockchain Explorer)

Ces adresses sont créées confidentiellement par les portefeuilles de chaque utilisateur. Toute personne peut consulter le solde et les transactions de n’importe quelle adresse. Mais étant donné que les utilisateurs doivent habituellement révéler leur identité afin de recevoir des biens ou des services, les adresses Bitcoin ne peuvent pas demeurer entièrement anonymes.

 

Comment stocker ses bitcoins en sécurité ?

Il existe différentes façons de stocker vos Bitcoins en sécurité. La façon la plus sécurisée est le portefeuille physiques aussi appelé hardware wallet ou cold wallet. Notez qu’ils ne vous permettrons pas d’acheter ni de vendre des cryptomonnaies. Ce sont seulement des espaces physique de stockage hautement sécurisés hors de portée d’une connexion internet ce qui rend la tâche aux hackers bien plus compliquée pour vous attaquer.

 

Ledger Nano S                        Ledger Nano S Hardware Wallet.png

Produit par l’entreprise française Ledger, le Ledger Nano S est un portefeuille facile d’utilisation qui vous permet de stocker vos Bitcoins, Ether, jetons ERC 20 et qui supporte 1100 cryptomonnaies. Il est facile d’utilisation et est plus sécurisé que tous les desktop wallets et portefeuille en ligne. Le Ledger Nano S est disponible au prix de 59 €. Disponible ici 

Ledger Nano X                      Nano-X-Front-1-360x360.png

Aussi produit par Ledger, le Ledger Nano X est le successeur du Ledger Nano S. Il a été présenté pour la première fois au CES 2019 de Las Vegas pour lequel il a reçu un prix de l’innovation. Le Nano X s’accompagne de nouvelles fonctionnalités comme le Bluetooth ou la gestion de vos cryptomonnaies depuis une application mobile. Le Ledger Nano X est disponible au prix de 119 €. Disponible ici

 

Trezor Wallet                    My trzor.jpg

Le Trezor wallet est l’un des moyens les plus sécurisés pour stocker vos bitcoins. Il stocke vos cryptomonnaies sur un appareil ressemblant à une clé USB. Mais cette clé USB est différente car ne pouvant pas être infecté par d’éventuels virus. Le prix d’un Trezor Wallet est de 83,49€. Disponible ici

Conclusion : pourquoi utiliser Bitcoin ?

Lors de la découverte de Bitcoin, beaucoup de gens se posent la question suivante : »mais sur quoi repose cette nouvelle monnaie ? » Cette question est pertinente et légitime. Néanmoins, il est tout aussi important d’adopter la même approche avec les monnaies fiduciaires afin de comprendre pourquoi l’adoption massive de Bitcoin par la population est nécessaire.

Créée comme une monnaie libre, décentralisée, autonome et sécurisée, Bitcoin est hors du contrôle de n’importe quel gouvernement ou institution financière. Son modèle déflationniste lui confère sa valeur et rareté.

Contrairement à l’indiscutable opacité du système monétaire actuel, Bitcoin se veut une monnaie transparente car Open Source. Ça veut dire que son code est public et consultable par n’importe qui. Tout développeur peut contribuer au projet s’il le souhaite. Depuis sa création en 2009, son code est quotidiennement audité, analysé et amélioré par des milliers de développeurs à travers le monde. Leur travail permet de renforcer sa sécurité et de proposer des améliorations comme le Lightning Network début 2018.

Bitcoin se veut une alternative à un système financier opaque, centralisé et contrôlé par une portion infime de la population mondiale. C’est une monnaie internationale et résistante à la censure vous permettant d’échanger de la valeur d’un bout à l’autre de la planète, librement avec qui vous voulez, quand vous voulez, sans plafond et sans que votre compte ne puisse être soit gelé ou fermé à cause de vos idées politiques, idéologiques, votre localisation géographique ou pour n’importe quelles autres raisons.

L’adoption massive de bitcoin permettrait aux 1,7 milliard d’individus dans le monde ne disposant pas de compte bancaire, l’accès à un système d’échange international indépendant et sécurisé. Bitcoin se présente aussi comme une « porte de sortie » aux politiques monétaires désastreuses des états, comme nous l’avons au Venezuela où une partie de la population a commencé à délaisser le bolivar, la monnaie nationale, qui a perdu 96% de sa valeur en 2018.  Un nombre croissant de Vénézuélien décide de se tourner vers des monnaies plus saines et stables que sont des cryptomonnaies comme Dash ou Bitcoin. Dans un monde de plus en plus digitalisé, où les peuples demandent plus de justice sociale, économique et de transparence de la part du système politique et économique, bitcoin aura un rôle un jouer. Lequel ? Seul l’Histoire nous le dira.